Une page d’histoire de la peinture… au salon de Fontenay sous bois… Hommage !

Le Radeau de La Méduse est une peinture à l’huile sur toile, réalisée entre 1818 et 1819 par le peintre et lithographe romantique français Théodore Géricault (1791-1824). Le titre initial que Géricault avait donné était « Scène d’un naufrage » lors de sa première présentation. Ce tableau, de très grande dimension (491 cm de hauteur et 716 cm de largeur), représente un épisode tragique de l’histoire de la marine française : le naufrage de la frégate Méduse, qui s’est échouée sur un banc de sable au large des côtes de l’actuelle Mauritanie, le 2 juillet 1816. Au moins 147 personnes durent se maintenir à la surface de l’eau sur un radeau de fortune, seuls quinze embarquent le 17 juillet à bord de L’Argus, cinq encore mourront peu après leur arrivée à Saint-Louis du Sénégal, après avoir enduré la faim, la déshydratation, la folie et même le cannibalisme. L’événement devint un scandale d’ampleur internationale, en partie car un capitaine français servant la monarchie restaurée depuis peu a été jugé responsable du désastre, en raison de son incompétence. Et prochainement la photo qui a été prise mardi soir, lors du vernissage, avec des naufragés artistes et vivants, encore Merci à Tous, pour cet hommage.

meduse

Ce contenu a été publié dans Actualités !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.