Championnat du Monde Nice 1987

Fin de saison 1987, après une quinzaine de triathlons courtes distances,
l’appel de Nice se fait ressentir, et je m’y rend sans connaître le longue distance.

Premières terribles crampes au début du vélo, première larmes lors de la course à pieds mais aussi premiers désirs de vraiment poursuivre à l’issue de cette fantastique épreuve.
Ce jour-là, j’ai mesuré tout mon manque d’entraînement. La nuit tombe, à chaque pas que je fais l’organisation enlève une botte de paille, Richard Wells est déjà douché depuis longtemps, impossible de détendre mes avant bras, ce ne sont que 2 crampes,
je dois être dans les 10 derniers, mais quelle joie de finir. 9h06.

Je reviendrais 11 ans plus tard…